Méthodologie de mesure du gaspillage alimentaire : quelle est la valeur ajoutée de l’UE ?

Mardi 16 avril 2019

Autour de 88 millions de tonnes de nourriture sont gaspillées annuellement dans l’Union européenne (UE), représentant une somme de 143 milliards d’euros.[1] Préoccupation économique, sociale, environnementale et même éthique, le gaspillage alimentaire fait partie du plan d’action de l’UE en faveur de l’économie circulaire datant de 2015. Ce plan comprend en effet l’élaboration par la Commission européenne (CE) d’une méthodologie commune de l'UE pour mesurer le gaspillage alimentaire. Cette méthodologie a été publiée et devrait être adoptée ce printemps. La CE considère que la mesure appropriée du gaspillage alimentaire est nécessaire à une meilleure compréhension de la question et à une action européenne coordonnée pouvant conduire à la fixation d’objectifs quantitatifs de réduction au niveau européen.

Comme l’indique le rapport du Parlement européen (PE) de 2017 relatif à l’utilisation efficace des ressources, le gaspillage d’aliments au sein de l’UE s’élève par année à 173 kgs par personne en moyenne et 88 millions de tonnes au total.[2] Pour l’Eurodéputée Biljana Borzan : « La nourriture gaspillée ou perdue est synonyme d’un gaspillage d’eau, de terres agricoles, d’heures de travail, d'énergie et d'autres ressources précieuses et souvent limitées. »[3]

Ce gaspillage est présent sur l’ensemble de la chaîne agroalimentaire : dans les exploitations agricoles, les navires de pêche, les usines de transformation, les cantines, les restaurants, les épiceries et, bien sûr, dans les ménages. Ces derniers sont même les plus grands responsables du gaspillage avec 53% de la quantité totale estimée pour l’UE.[4] Dans le même temps, autour de 6 millions d'adultes vivent en situation d'insécurité alimentaire rien qu’en Europe.[5]

La surproduction alimentaire ainsi que l’abondance de produits dans les lieux de consommation conduisent à des excès d’achats de nourriture qui pour partie finissent à la poubelle. L’omniprésence de la nourriture couplée à la faible part de l’alimentation dans le total des dépenses des ménages diminuent la valeur monétaire mais aussi symbolique de l’alimentation.[6] Dans cette situation, il est plus aisé, tant du côté de la distribution que des acheteurs, de jeter des produits qui viennent d’atteindre leur date de péremption ou qui en sont proches. Le travail des associations de collecte de nourriture contribue à diminuer l’ampleur du phénomène de gaspillage mais les solutions les plus efficaces de réduction du gaspillage passent par la mise en réseau et la collaboration des différents maillons de la chaîne : producteurs, cantines, municipalités, consommateurs, etc.

La méthodologie publiée en mars 2019 sous forme de projet de décision déléguée[7] par la CE pour une mesure uniforme des niveaux de gaspillage alimentaire vise à distinguer les quantités de perte selon la phase de la chaîne agroalimentaire : production primaire, transformation et fabrication, vente au détail, restauration et ménages. La quantité de déchets alimentaires dans une étape de la chaîne d'approvisionnement est déterminée en mesurant les déchets alimentaires générés par un échantillon représentatif conformément à certaines méthodes telles que la mesure directe (via un appareil de mesure déterminant le poids des échantillons de déchets alimentaires ou de fractions de déchets totaux) ou encore le scannage/comptage du nombre d'articles constituant les déchets alimentaires afin d’en déterminer le poids.

Les Etats membres devront, d’après ce projet de décision déléguée, informer la CE des méthodes utilisées et de tout changement de méthode adopté. Le document méthodologique et ses annexes seront en principe adoptés ce printemps et pourront ouvrir la porte à des objectifs quantitatifs de réduction par les Etats membres. 

Jusqu’à maintenant, il existe peu d’informations au niveau national sur les quantités de déchets alimentaires puisque celles-ci sont souvent collectées en même temps que les déchets non-alimentaires et que les quantités gaspillées mais non retrouvées parmi les déchets collectés ne sont pas comptabilisées. Cette méthodologie vise donc à offrir un cadre aux efforts des Etats membres pour déterminer les quantités de déchets alimentaires générées et obtenir une vue d’ensemble européenne du phénomène afin d’aider à la prise de décisions pertinentes en matière de lutte contre le gaspillage alimentaire. A l’horizon 2030, l’UE devra avoir diminué de 50% le volume de déchets alimentaires par habitant conformément au programme de développement durable des Nations Unies signé en 2015.[8]  La nouvelle méthodologie de mesure fait partie de la stratégie européenne pour atteindre cet objectif.


[1] "Estimates of European food waste levels, Fusions EU project, 2016" :http://www.eu-fusions.org/phocadownload/Publications/Estimates%20of%20European%20food%20waste%20levels.pdf

[2] RAPPORT sur l’initiative relative à l’utilisation efficace des ressources : réduire le gaspillage alimentaire, améliorer la sécurité alimentaire, 28.4.2017 : http://www.europarl.europa.eu/doceo/document/A-8-2017-0175_FR.html

[3] Gaspillage alimentaire : l’Union européenne a l’obligation morale et politique d’agir, 12.04.2017 :http://www.europarl.europa.eu/news/fr/headlines/society/20170407STO70779/gaspillage-alimentaire-l-ue-a-l-obligation-morale-et-politique-d-agir

[5] « 88 millions de tonnes de nourriture jetées chaque année en Europe », Tout l’Europe, 31.08.2018 : https://www.touteleurope.eu/actualite/88-millions-de-tonnes-de-nourriture-jetees-chaque-annee-en-europe.html 

[6] Ibid.

[7] COMMISSION DELEGATED DECISION (EU) …/… of XXX supplementing Directive 2008/98/EC of the European Parliament and of the Council as regards a common methodology and minimum quality requirements for the uniform measurement of levels of food waste : https://ec.europa.eu/info/law/better-regulation/initiatives/ares-2018-705329_en

[8] Le Programme de développement durable à l'horizon 2030 : https://www.un.org/fr/africa/osaa/peace/sdgs.shtml

Quoi de neuf sur Twitter ?

#JobOffer - EU Affairs Consultant as of the 1st June. 🧐🐟🎣🚴‍♂️🛵🚗 #Transport #Mobility #Fisheries Deadline for appli… https://t.co/IN4lqCWTmm
#OffreDemploi - Consultant en affaires européennes à partir du 1er juin 2020. 🧐🐟🎣🚴‍♂️🛵🚗 #Transport #Mobilité #Pêche… https://t.co/LPuY3MH68F
#JobOffer - EU Affairs Consultant as of the 1st June. 🧐🐟🎣🚴‍♂️🛵🚗 #Transport #Mobility #Fisheries Deadline for appli… https://t.co/Yynx5Wwx9I
Suivez-nous

Salle de réunion à louer

Réservez

Salle de réunion moderne, équipée et d’une capacité de 18 personnes. Possibilité de catering.

Restez informés,
souscrivez à notre newsletter

* Champs obligatoires