Grand angle sur COPERNICUS : outil incontournable de l'avenir de l'agriculture européenne ?

Lundi 21 janvier 2019

« Les yeux de l’Europe dans l’espace »: tel est le slogan de Copernicus, un programme européen d’observation de la Terre supervisé et coordonné par la Commission européenne en partenariat avec les Etats membres de l’UE et une série d’agences dont l’Agence spatiale européenne. Auparavant appelé Global Monitoring for Environment and Security (GMES) jusqu’en 2013, Copernicus fournit gratuitement des données opérationnelles et des services d’informations aux autorités publiques, scientifiques, entrepreneurs et simples citoyens. Les données sont collectées via une constellation de satellites appelés “Sentinels” et développés par l’Agence spatiale européenne. Les données sont aussi collectées via des satellites tiers et complétées par des mesures in situ (c’est-à-dire sur le terrain).[1] Non seulement utile comme instrument de contrôle des parcelles, Copernicus pourrait bien devenir un outil incontournable de l’agriculture de précision dans les années à venir.

L’imagerie satellitaire produite par Copernicus permet de produire des cartes et des statistiques diverses regroupées au sein de six familles de services: la surveillance de l’atmosphère, la surveillance du milieu marin, le changement climatique, la gestion des urgences, les services liés à la sécurité et la surveillance des terres. Ce dernier domaine est d’un intérêt particulier pour l’agriculture, qui peut faire usage des informations sur l’état de la végétation et le cycle de l’eau. Comme l’explique Pierre Delsaux, directeur général adjoint à la direction générale du marché intérieur, de l'industrie, de l'entrepreneuriat et des PME de la Commission européenne (DG GROW), les données Copernicus sont déjà utilisées pour le suivi des cultures et les prévisions de rendement[2]. En Hongrie, une étude de l’étendue des surfaces agricoles affectées par les précipitations extrêmes en février et mars 2016 a pu être réalisée grâce à des images satellitaires de Sentinel-2 et du satellite américain Landsat-8. Au total, 131 245 hectares de zones touchées par l'eau ont été dénombrées dans tout le pays.[3]

 

Un instrument de contrôle des parcelles

La charge administrative des agriculteurs pour recevoir les aides de la PAC peut être diminuée grâce à différents indices de végétation permettant d’identifier le type de cultures sur les parcelles et de repérer les éventuels changements de cultures présentes et de délimitations des parcelles. D’éventuelles incohérences entre la déclaration d’un agriculteur et la situation in situ peuvent ainsi être détectées par satellite. Pour Alain Istasse, inspecteur général du département des aides de la direction générale opérationnelle de l'Agriculture en Wallonie, “Cette utilisation des Sentinels va considérablement améliorer la façon dont les agriculteurs feront des demandes d'aide en ligne et aidera l’agence responsable des paiements à garder le système d'identification des parcelles à jour”.[4]
 
Comté de Buzău, Roumanie.
Décalages (en orange sur l’image de droite) entre la culture déclarée et la culture observée
Photo : Copernicus Sentinel data [2017]/ESA
 

Un outil de l’agriculture de précision

Comme l’explique aussi Pierre Delsaux, « les données Copernicus sont également utilisées pour une agriculture intelligente, qui repose sur des informations actualisées pour optimiser et minimiser l'utilisation d'engrais et d'eau. »[5]  Une série d’entreprises utilisent ces données au profit d’agriculteurs et d’autorités publiques. C’est notamment le cas de l’entreprise slovène Sinergise, qui a développé une application (CLASS Crop view) utilisant des données satellite régulièrement mises à jour pour aider à détecter les différences de végétation. Cette prise d’informations « d’en-haut » doit permettre à un agriculteur de savoir avec plus d’exactitude qu’à l’œil nu la meilleure manière de répartir les nutriments sur la parcelle.[6] En Suède, la start-up Vultus aide les agriculteurs à diminuer leur usage d’engrais azotés avec des images satellites provenant de Copernicus et permettant d’appliquer les engrais au meilleur moment et au meilleur dosage.[7] Basée en Italie, l’entreprise ColomboSky analyse des milliers d’images satellites des eaux aquacoles et alerte les exploitants en cas d’anomalie détectée parmi certains paramètres des eaux comme la chlorophylle,  la turbidité, la salinité et la température.[8]

 

Indice de végétation créé grâce à des images satellitaires
Photo: Vultus

 

D’après Philippe Brunet, responsable de Copernicus à la DG GROW, le programme “fait vivre plus de 500 entreprises et 3500 emplois dans les 28 Etats membres de l'UE.” L’impact économique de l’imagerie satellite de Copernicus n’est selon lui pas étranger à sa gratuité : “Copernicus a misé sur sa politique de libre échange des données. Ce facteur est l'un des plus importants. La donnée n'est gratuite dans aucune industrie de transformation. Ce système a boosté l'innovation. Par exemple, ce n'est pas parce que je vous donne accès à ma mine d'acier et à mon usine de plastique, que vous serez capable de construire, vous-même, une voiture.”[9]



 


[1] Brochure Copernicus, Commission européenne, Direction générale de la communication: https://www.copernicus.eu/sites/default/files/documents/Copernicus_brochure_FR_web_Oct2017.pdf

[2] Commission official: Water management among Copernicus’ future priorities: https://bit.ly/2SG3FTW

[3] The ever growing use of Copernicus across Europe’s regions: https://reliefweb.int/sites/reliefweb.int/files/resources/copernicus4regions_2018.pdf, p.44

[4] Ibid., p.46.

[5] Commission official: Water management among Copernicus’ future priorities

https://bit.ly/2SG3FTW

[6] Changez de perspective et prenez de meilleures décisions

https://www.365farmnet.fr/entreprise/actualites/news/claas-crop-view/

[8] Voir solutions offertes par ColomboSky : http://www.colombosky.com/

[9] Le programme spatial européen Copernicus, une ambition citoyenne, un leadership économique: https://www.latribune.fr/supplement/la-tribune-now/le-programme-spatial-europeen-copernicus-une-ambition-citoyenne-un-leadership-economique-784674.html

Quoi de neuf sur Twitter ?

88 millions de tonnes de #nourriture gaspillées chaque année dans l'UE. Retrouvez notre dernier article sur le suje… https://t.co/64BBJWqJDu
On 17/04 @Europarl_EN adopted new rules which ensure reliability and transparency in #EU #food #safety risk assessm… https://t.co/w0yFOjfI7z
How to measure #foodwaste in the EU ? Read our last article on EU Commission's methodology in this regard !… https://t.co/vL82ruRejf
Suivez-nous

Salle de réunion à louer

Réservez

Salle de réunion moderne, équipée et d’une capacité de 18 personnes. Possibilité de catering.

Restez informés,
souscrivez à notre newsletter

* Champs obligatoires